[d'après Leiji] Uchû Senkan Yamato 2202
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
 
Répondre au sujet    TokiNoWa - Index du Forum -> Leiji Matsumoto et son oeuvre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
CPZ
Admin - Chevalier Pirate d'Arcadie


Inscrit le: 06 Mar 2003
Messages: 7547
Localisation: Et in Arcadia ego

MessagePosté le: 12 Mai , 2019 23:51 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Rayon boucherie charcuterie, deux choses qui me sont restées en travers de la gorge concernant le dernier chapitre:

1-la mort de Kato, que j'ai trouvée franchement.... gratuite.
2-et celle de Keyman, avec de très (trop) longues séquences où on le voit transpercé par cette affreuse pique... c'est digne de la martyrologie chrétienne. Tout ça pour rien au final puisque l'Arc de destruction a le bon ton de rebooter. Gore et inutile?

Si le but était de faire pleurer dans les chaumières, c'est réussi XD
Revenir en haut
charlock
Tokinowiens de l'infini


Inscrit le: 23 Mai 2004
Messages: 7130
Localisation: à 148 000 années lumière d'Iskandar

MessagePosté le: 13 Mai , 2019 7:56 am gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

pas encore vu, mais :
dans la série originale (ou le film je me souviens plus) Yamamoto (qui est alors un homme) meurt dans l'attaque de Gatlantis. dans le reboot, vu que le Yamamoto en question est déjà mort dès le début de 2199 et que sa soeur est un personnage difficilement sacrifiable, c'est tombé sur Kato, pas de bol pour lui Smile
Revenir en haut
CPZ
Admin - Chevalier Pirate d'Arcadie


Inscrit le: 06 Mar 2003
Messages: 7547
Localisation: Et in Arcadia ego

MessagePosté le: 13 Mai , 2019 9:20 am gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Charlie hâte toi de regarder ça, et viens te faire des noeuds au cerveau avec nous!

Concernant Yamamoto...

tu verras que c'est l'Akira de Shrödinger.

Juste après le sacrifice de Klaus son Cosmo Tiger I explose en vol.
Côté UNCF de retour sur Terre, elle est déclarée "décédée".

Sauf que, un oeil avisé aura remarqué que la verrière de son vaisseau aura été éjectée au moment de l'explosion.
Oui mais voilà, personne ne la récupère.
Tout le monde quitte le Yamato alors que la "capsule de survie" d'Akira flotte quelque part dans les parages.

Et un beau matin elle réapparait, seule, à bord du Yamato.

Entre temps? Visiblement elle est allée faire un petit tour au royaume de Teresa.
Si elle l'a fait de son vivant, faudra juste m'expliquer *comment*.
Et on apprend qu'elle a été "renvoyée" sur Terre car porteuse d'un important message : organiser une mission pour secourir Kodai et Mori, sans quoi le cours du futur s'en trouverait malmené.

Kodai et Mori sont aussi en mode Shrödinger. Selon Sanada, le Yamato aurait été projeté dans le royaume de Teresa en percutant le coeur de comète.
Mais on les retrouve bien vivants.
Revenir en haut
Captain Marzhin
Tokinowiens de Rametal


Inscrit le: 07 Aoû 2004
Messages: 2728
Localisation: A une table du "saloon le moins cher de l'univers", sur la planète Heavymelder

MessagePosté le: 13 Mai , 2019 13:34 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Donc voilà mes réflexions suite au visionnage de Yamato 2202...
Méga-gros spoilers ci-dessous, of course.


Globalement j'ai bien aimé la série, mais j'ai vraiment trouvé qu'il y a une rupture entre, plus ou moins les 12 premiers épisodes et les 4 derniers, qui correspondent grosso modo au film de 1978, et les épisodes 13 à 22, qui semblent appartenir à une autre série. Au point que les enjeux, les thèmes et les motivations des personnages deviennent parfois contradictoires. Exemple parfait : les atermoiements mémoriels de Yuki, qui sont brièvement teasés comme étant quelque chose d'important (en découvrant Yuki et en la "scannant", Zwordar s'étonne : "oh ça alors, elle ici, mais quelle coïncidence")... mais au final non.

J'ai aussi eu l'impression que les scénaristes perdaient totalement le contrôle de la faille temporelle. Qu'elle permette de produire l'Andromeda et quelques vaisseaux de guerre en un temps record, je peux l'accepter. C'est même plutôt malin. Mais dans la 2e moitié de la série la faille semble capable de produire à la chaîne des centaines, des milliers de vaisseaux. Et même si on accepte que le temps s'écoule différemment dans la faille, d'où viennent les matières premières pour fabriquer toute cette armada ? Ça n'a plus aucun sens. Dans le film de 78, la perte de l'Andromeda était tragique et démontrait la toute-puissance de la Comète Blanche. Là les flottes de milliers de vaisseaux sont devenues interchangeables, les tactiques n'ont plus de sens, plus rien n'a d'impact...

Il y a également un gros problème d'échelle avec la Comète Blanche elle-même. Elle est désormais plus grosse que Saturne. Les forces gravitationnelles qu'elle représente devraient être suffisantes pour détruire le système solaire. Et ne parlons même de son arrivée au contact de la Terre...

Les motivations de Gatlantis sont également confuses. Dans le film Odyssey of the Celestial Ark, les Gatlantes sont dépeints comme des brutes sanguinaires et peu subtiles, ce sont les hordes mongoles de l'univers Yamato. Mais 2202 change totalement leur nature même. Désormais ce sont des armées de clones fabriqués par une ancienne civilisation et incapables de se reproduire... En gros, ce sont ni plus ni moins que les Zentradi de Macross, la taille géante en moins.

Zwordar passe son temps à dire que son but est l'extermination de toute vie dans l'univers car les émotions et surtout l'amour engendrent le chaos. Du coup, il est difficile de comprendre pourquoi Kato et Desler sont persuadés de pouvoir passer un marché avec lui. "Détruis le Yamato et je sauverai ton fils / ton peuple", d'un point de vue dramatique c'est un dilemme intéressant, mais pas quand le vilain a clairement expliqué que son objectif était de tuer tout le monde dans l'univers.

En fait j'ai l'impression que certains scénaristes étaient restés sur l'idée que l'objectif de Zwordar était la domination galactique, comme en 1978 (et je pense que c'était l'idée de départ d'où le côté "Genghis Khan" dans Celestial Ark). C'est assez flagrant quand, dans les derniers épisodes, la Comète Blanche dit vouloir réduire les terriens en esclavage. Pourquoi auraient-ils soudainement besoin d'esclaves humains, s'ils sont capables de se cloner à l'envi, et qu'ils considèrent l'humanité comme un fléau dans l'univers ? On a l'impression de voir deux versions du scénario en conflit l'une avec l'autre.

Autre truc qui sort un peu de nulle part avant d'être vite expédié : le Ginga et le plan pour "améliorer" l'humanité. Je comprends bien l'idée de faire un parallèle entre Gatlantis et l'humanité. Pour survivre à un univers de guerre perpétuelle, renonçons à ce qui fait de nous des humains pour devenir comme notre ennemi : des clones (ou des machines). Ç'aurait pu être une thématique intéressante (et glaçante) si mentionnée plus tôt dans la série, mais là c'est balancé et finalement oublié en l'espace d'un épisode.

Je m'interroge également sur le traitement des personnages féminins. Quasiment toutes les femmes du Yamato (Niimi, Yuria, Mikage...) sont mises sur le banc de touche dès le début de la série, à part Yuki et Yamamoto. Lorsque le Ginga arrive, son équipage féminin semble tout à fait d'accord avec l'idée que leur seul rôle futur sera d'être les reproductrices de l'humanité. Alors certes, Shima est horrifié par ce plan, et tout ça est balayé d'ici la fin de l'épisode, mais ça m'a fait tiquer. Il y a un fond un peu sexiste (et malheureusement très japonais) qui semble dire que "le rôle ultime des femmes est d'être des mères". C'est quelque chose qu'on retrouve même chez Sabera, dont le rôle étendu est pourtant l'une des meilleures idées de la série par rapport à l'originale.

Mais le point qui m'a le plus gêné, c'est le traitement des Garmillas et de Klaus Keyman. J'aime bien Keyman, car c'est le seul qui semble garder la tête froide et n'hésite pas à pointer du doigt les idées stupides des autres (et notamment le fait que, comme évoqué plus haut, Zwordar a pour objectif l'annihilation totale de toute vie.) L'idée qu'il est de le neveu de Desler, mais qu'il prône le retour à la démocratie chez les Garmillas, ce qui serait pour lui la rédemption de sa famille... C'est un arc personnel fort. Arc qui est... jeté aux orties ? Puisque Keyman se sacrifie, Desler Sr. survit, et à la fin de la série il est... à nouveau le dictateur bien-aimé des Garmillas ? (Son statut final n'est pas très clair).

Le message de la série vis à vis de Desler semble donc être "finalement, les dictateurs sont sympas même quand ils ont commis des génocides atroces du moment que les intentions étaient bonnes", ce qui met évidemment extrèmement mal à l'aise. Et encore plus en raison du parallèle très net (plus que dans la saga d'origine) entre Garmillas et l'allemagne nazie (et Abelt Desler / Adolf Hitler). Le fait que même après la "mort" de Desler à la fin de Yamato 2199 les Garmillas aient gardé les mêmes symboles (avec leur pseudo croix gammée), les mêmes uniformes, etc. est également problématique, vu qu'ils sont désormais les alliés d'une humanité militariste et expansionniste qui semble représentée à 99% par le Japon. On sent là l'héritage teinté de révisionnisme de Nishizaki, dont l'odeur est assez nauséabonde.

La série se rattrape un peu à la toute fin, où Sanada et l'équipage du Yamato parviennent à convaincre l'humanité de quitter cette voie délétère, via le thème de "refuser d'avoir le doigt sur la gâchette", qui parvient à redonner un peu d'épaisseur dramaturgique à l'arc final de la série.

Le plus triste, c'est que Yamato 2202 avait une occasion en or de couper le nœud gordien et de proposer "le changement dans la continuité" : Abelt Desler, prenant conscience de ses crimes, aurait pu se sacrifier à la place de Keyman. Keyman menait alors Garmillas sur la voie de la démocratie et vers une nouvelle planète. Dans les futures suites, on aurait alors pu avoir une amitié forte entre le Yamato et "un" Desler, faisant un parallèle avec les anciens films et séries. Sauf que là, une telle amitié aurait au moins été compréhensible et logique.

Je regrette également que la série ait oublié la règle du "show, don't tell". On apprend dans les fiches personnages du site web que Niimi et Sanada sont désormais un couple, que Yuria et Toru se sont mariés... Mais c'est invisible dans la série elle-même. Idem pour les sentiments de Keyman pour Yamamoto, suggérés mais peu flagrants. On dirait qu'aucun couple n'a le droit d'avoir de visibilité à part Kodai et Yuki et leurs complications interminables ^^'

Quant à la fin, on a l'impression que les scénaristes ont essayé d'avoir le beurre et l'argent du beurre : on sacrifie plein de personnages comme dans le film de 78... mais en fait pas vraiment, oh oh oh. Même si le retour de Kodai et Yuki permet la rédemption de l'humanité (qui choisit de détruire la faille temporelle et mettre un terme à son militarisme pour sauver deux personnes), ce qui au moins est raccord avec le thème général de "faites l'amour, pas la guerre".


Pour toutes ces raisons, je trouve Yamato 2202 nettement inférieure à Yamato 2199. Mais j'ai quand même bien aimé certains trucs, notamment :
- Le rôle étendu de Sifar Sabera.
- Les nouveaux personnages : Nagakura, Keyman, Saki... (Dommage que la série les sous-exploite.)
- Le design des vaisseaux, toujours très classe.


Dernière édition par Captain Marzhin le 13 Mai , 2019 20:26 pm gmt +0000; édité 1 fois
Revenir en haut
CPZ
Admin - Chevalier Pirate d'Arcadie


Inscrit le: 06 Mar 2003
Messages: 7547
Localisation: Et in Arcadia ego

MessagePosté le: 13 Mai , 2019 19:33 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Un grand merci pour cette analyse!!

Avec le recul, il y a pas mal de choses qui chiffonnent, en effet.
ça va mériter un revisionnage.

Pour la partie "show, don't tell", il y a pas mal de matériel connexe :
- 7 dramas CDS consacrés à ce qui n'est pas montré dans l'anime (aka la face cachée de Keyman). Marrants comme tout. Très compliqués à obtenir car il s'agit de bonus exclusifs Amazon.jp accompagnant chaque sortie DVD blu-ray (donc soit faut raquer en achetant l'édition JP sans sous-titres, soit faut raquer sur les enchères).

le drama CD #6 est le seul moment où la relation Keyman-Yamamoto est un peu plus développée. Elle le rend flagada et il en perd tous ses moyens, Barel n'arrête pas de l'asticoter à ce propos, c'est mignon comme tout. Alors que dans l'anime, on sait qu'il a un crush, mais rien ne se passe jusqu'à ses dernières paroles... qui du coup peuvent donner l'impression de sortir de nulle part.

- et une novel en 3 tomes.

Dommage que ce ne soit pas ce qu'il y a de plus "accessible", je pense qu'il va falloir attendre un bon moment et toucher beaucoup bois pour avoir un jour un transcript.

Et sinon

[Login pour voir le contenu s.v.p.]
Revenir en haut
charlock
Tokinowiens de l'infini


Inscrit le: 23 Mai 2004
Messages: 7130
Localisation: à 148 000 années lumière d'Iskandar

MessagePosté le: 14 Mai , 2019 8:33 am gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

CPZ a écrit:
Charlie hâte toi de regarder ça, et viens te faire des noeuds au cerveau avec nous!

la saison des vide-greniers à repris, j'ai déjà beaucoup de "nouveaux" DVD/Blu-rays à dépiler, du coup je pense que j'attendrai patiemment le 2ème coffret US Wink
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    TokiNoWa - Index du Forum -> Leiji Matsumoto et son oeuvre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Qui est en ligne ?
Qui est en ligne ? Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 22 Invités   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 352 le 04 Avr , 2019 0:12 am gmt +0000
Utilisateurs enregistrés: Aucun
en tchat    [ Login pour se joindre au tchat ]
Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes


Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Watcha Inside - Hébergement par enix
-
TokiNoWa pour tous les fans de Leiji Matsumoto et son oeuvre : Albator et Tochiro : Albator 78 (Uchu Kaizoku Captain Harlock) L'Atlantis de ma jeunesse (Waga Seishun no Arcadia) Albator 84 (Mugen Kido SSX) Cosmowarrior Zero Harlock Saga Endless Odyssey Gun Frontier, Maetel et Tetsuro : Galaxy Express 999 (GE999) Maetel Legend Space Symphony, Galaxy Railways, Emeraldas : Queen Emeraldas, Submarine Super 99, Yamato, Starzinger (SF Saiyuki Starzinger), Danguard A (Wakusei robot Danguard Ace), Interstella 5555...
 
© 2003-2199 TokiNoWa / Watcha - Leiji Matsumoto / Kodansha / Toei - All Rights Reserved Contactez-nous !