Les films, parlons-en... qu'on aime, ou pas :)
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4 ... 26, 27, 28  Suivante
 
Répondre au sujet    TokiNoWa - Index du Forum -> Le bar de l'équipage
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Dr Baroque
pirate mémorable


Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 297
Localisation: dans mon labo sur Mars

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 0:36 am gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai vu le film il y a quelques temps je suis d'accord avec toiil est génial,c'est l'un de mes préféré de clint eastwood.

Deux scène sont complétements délirantes, la scène ou la maison est mitraillée jusqu'a que celle ci s'éffondre.
Et la scène du bus qui lui aussi finit en bouillit Twisted Evil
Revenir en haut
saint-hellys
Tokinowiens


Inscrit le: 26 Juin 2006
Messages: 1365

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 0:46 am gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Si tu peux, regarde à nouveau la scène dans la bagnole du flic. L'échange entre les trois personnages est vraiment excellent. Je ne sais pas ce qu'ils se disent dans la version originale, mais le doublage est vraiment réussi.

Parmi les scènes d'action, il y a celle avec l'hélicoptère, très spectaculaire également.


Revenir en haut
mrrout
Poète de l'espace


Inscrit le: 04 Déc 2006
Messages: 531
Localisation: la tour fondue

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 14:11 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

quoi!
un film avec clint eastwood que je ne connais pas!
il va falloir remédier à ça immédiatement.
Revenir en haut
Dr Baroque
pirate mémorable


Inscrit le: 31 Jan 2010
Messages: 297
Localisation: dans mon labo sur Mars

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 17:52 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

aujourd'hui "la planète des singes" film de Franklin J. Schaffner réalisé en 1968, adapté du roman du meme nom de Pierre Boulle.
Le personnage principale est jouer par l'excellent Charlton Heston.

s'il y a un film qui donne a réfléchir sur l'homme, c'est bien "la planète des singes, qui est une critique du comprtement de l'homme envers les animaux.
ont peut y voir une critique de la chasse, des expériences scientifique sur les animaux, l'empaillement.

synopsis: en 1972 une navette spatiale a quitter la terre pour la constélations d'Orion. A son bord 4 personnes, trois hommes et une femme, le voyage doit durer aproximativement un an, mais sur terre plusieurs siecles se seront écouler.

Après etre arrivé à destination la navette s'écrase sur une planète par chance elle tombe dans un lac evitant de grave dommage, a son réveil les trois hommes d'équipages découvre que la femme a sucombé dans son sommeil.

Mais il n'ont pas le temps de s'éterniser, car l'eau engloutie l'appareil, une fois sur le sol de la planète, l'équipage va tenter de trouver des présences de vie, ils y parviendront en découvrant des humains semblables a eux, mais les humains de cette planète ne sont pas l'espèce dominante...


un des meilleurs film de SF, avec un final faisant froid dans le dos...
c'est l'un des films de SF que je vous conseil, plusieurs sequelles ont suivi et meme une série, n'ayant jamais vu les suites et la série j'ignores si elles sont de qualités

en 2001 Tim Burton réalisa un remake, que je n'ais pas aimé, après chacun à ses gouts.


Revenir en haut
saint-hellys
Tokinowiens


Inscrit le: 26 Juin 2006
Messages: 1365

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 19:07 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Un excellent film là encore. Mais il y a longtemps que j'ai dû le voir pour la dernière fois.

Je me souviens de l'une des scènes finales où le héros du film prend conscience que son vaisseau spatial ne s'est pas échoué sur une lointaine planète mais qu'il est revenu sur Terre au terme d'un long voyage dans le temps. A la faveur d'un cataclysme nucléaire, la Terre avait été colonisée par les singes. Tout comme le héros, le spectateur découvre la réalité en voyant l'image de la statue de la Liberté en ruine à moitié ensevelie dans le sable.
Revenir en haut
Caramélichon
Tokinowiens de l'infini


Inscrit le: 18 Jan 2008
Messages: 4535
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 19:12 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

saint-hellys a écrit:

Je me souviens de l'une des scènes finales où le héros du film prend conscience que son vaisseau spatial ne s'est pas échoué sur une lointaine planète mais qu'il est revenu sur Terre au terme d'un long voyage dans le temps. A la faveur d'un cataclysme nucléaire, la Terre avait été colonisée par les singes. Tout comme le héros, le spectateur découvre la réalité en voyant l'image de la statue de la Liberté en ruine à moitié ensevelie dans le sable.


et dans le livre de Boulle, la dernière phrase (de mémoire) "... en poudrant son museau de guenon" - est aussi un choc, après que la balise relatant l'histoire du naufrage aie fini de rapporter l'histoire

un très beau film, les sequels vont - pour moi - de pire en pire Embarassed
Revenir en haut
Caramélichon
Tokinowiens de l'infini


Inscrit le: 18 Jan 2008
Messages: 4535
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 19:19 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant



Opus n° 2

Depuis la mort de Don Vito Corleone, son fils Michael règne sur la famille. Amené à négocier avec la mafia juive, il perd alors le soutien d'un de ses lieutenants, Frankie Pentageli. Echappant de justesse à un attentat, Michael tente de retrouver le coupable, soupçonnant Hyman Roth, le chef de la mafia juive.
Vito Corleone, immigrant italien, arrive à New York au début du siècle ; très vite, il devient un des caïds du quartier, utilisant la violence comme moyen de régler toutes les affaires. Seul au départ, il bâtit peu à peu un véritable empire, origine de la fortune de la famille des Corleone.







toujours aussi magistral, fluide en dépit des multi aller/retour entre le passé et le présent - des acteurs au top ; de Niro et Pacino en tête
le chagrin, les meurtres, l'honneur, la rébellion aussi, ...

les acteurs ayant repris leurs rôles - ce qui n'est pas toujours le cas Embarassed

un chef-d'oeuvre !!
Revenir en haut
saint-hellys
Tokinowiens


Inscrit le: 26 Juin 2006
Messages: 1365

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 19:29 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a un film de science-fiction sorti en 1985 que je n'ai pas encore vu et qui bénéficie d'une excellente réputation : « Brazil » de Terry Gilliam et avec Robert de Niro dans les premiers rôles. Il y a bien quelqu'un ici pour en parler et pour me convaincre de le regarder.
Revenir en haut
Caramélichon
Tokinowiens de l'infini


Inscrit le: 18 Jan 2008
Messages: 4535
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 19:33 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant



A Chicago durant les années trente, lors de la prohibition, Al Capone règne en maître absolu sur le réseau de vente illégale d'alcool. Décidé à mettre un terme au trafic et à confondre Al Capone, l'agent Eliot Ness recrute trois hommes de confiance, aussi intraitables que lui. Ensemble, les quatre "incorruptibles" partent en guerre contre le gang de Capone...





encore une belle réussite, maîtrisée de bout en bout - avec un casting d'enfer
... j'ai pas vu la série télé, donc je ne peux pas me prononcer à ce sujet Embarassed
Revenir en haut
saint-hellys
Tokinowiens


Inscrit le: 26 Juin 2006
Messages: 1365

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 19:52 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Décidément, tu aimes la pègre !
Revenir en haut
Caramélichon
Tokinowiens de l'infini


Inscrit le: 18 Jan 2008
Messages: 4535
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 19:59 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

oui... Embarassed
j'parlerai des Affranchis, du Scarface d'origine, Donnie Brasco et de l'Impasse, sous peu Wink
Revenir en haut
nyna
Tokinowiens de Rametal


Inscrit le: 30 Mai 2006
Messages: 2472
Localisation: Brest, ville pleine de bars, de pirates et d'alcool

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 20:41 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

saint-hellys a écrit:
Il y a un film de science-fiction sorti en 1985 que je n'ai pas encore vu et qui bénéficie d'une excellente réputation : « Brazil » de Terry Gilliam et avec Robert de Niro dans les premiers rôles. Il y a bien quelqu'un ici pour en parler et pour me convaincre de le regarder.

Miime 2 Brazil est un film absolument unique, une perle à voir absolument une fois dans sa vie. On peut ne pas l'aimer du tout car il ne ressemble vraiment à aucun autre mais c'est une grosse lacune de ne pas avoir vu ce chef d'oeuvre.

Le script rappelle 1984 d'Orwell, avec une bonne dose d'humour en plus. C'est une satire de la société sur-bureaucratisée, et tout le monde en prend pour son grade. Honnêtement c'est drôle, à moins d'être complètement dénué d'humour, et la critique sociale tape juste, très juste en fait. Le film est même plus pertinent aujourd'hui qu'à sa sortie. Comme souvent dans ce genre de délire, l'œuvre était en avance sur son temps.

Bon bref, pour ceux à qui ça aurait échappé, Brazil est dans mon panthéon cinématographique et ne risque pas d'en bouger. Ne pas avoir vu Brazil, c'est ignorer tout un pan de possibilités du cinéma, et se priver d'un regard intelligent et drôle sur notre monde. Alors pour ceux qui ont l'occasion de le voir, foncez !
Revenir en haut
saint-hellys
Tokinowiens


Inscrit le: 26 Juin 2006
Messages: 1365

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 22:29 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ces précisions qui confirme l'excellente réputation du film « Brazil » et qui donneront envie à ceux qui, comme moi, ne l'ont pas encore vu. Si je l'avais noté sur mes tablettes, c'est aussi parce qu'il a pour cadre une société totalitaire et qu'il évoque à ce titre « 1984 », le roman prophétique de George Orwell. Les thèmes abordés font partie de ceux qui m'intéressent.

« Brazil » n'est sans doute pas le seul chef-d'œuvre que je n'ai pas vu. Je ne suis pas spécialement « cinématophile ». Je ne me considère pas non plus comme un grand cinéphile mais comme un amateur de cinéma de qualité. Alors si « Brazil » n'a pas été diffusé à la télévision ou s'il l'a été mais que je n'ai pas eu l'occasion de le voir, ceci explique qu'il me soit encore inconnu.

Je pense privilégier la version originale sous-titrée dans la mesure où l'édition française du film le permet.


Dernière édition par saint-hellys le 10 Fév , 2010 22:49 pm gmt +0000; édité 1 fois
Revenir en haut
charlock
Tokinowiens de l'infini


Inscrit le: 23 Mai 2004
Messages: 7328
Localisation: à 148 000 années lumière d'Iskandar

MessagePosté le: 10 Fév , 2010 22:46 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Brazil est en effet incontournable, sans doute le meilleur film de son ex-Monty Python de réalisateur.
comme autres perles de sa filmographie : Les aventures du baron de Munchausen et le récent Imaginarium du docteur Parnassus, en attendant peut-être un jour sa version de Don Quichotte.
Revenir en haut
saint-hellys
Tokinowiens


Inscrit le: 26 Juin 2006
Messages: 1365

MessagePosté le: 11 Fév , 2010 0:03 am gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai déjà évoqué l'un des premiers films réalisés par Clint Eastwood (encore lui !), à savoir « Un Frisson dans la Nuit » (titre original : « Play Misty for Me »). J'y reviens ici, dans cette section consacrée au cinema.

Clint Eastwood joue le rôle de Dave Garver, animateur dans une station de radio de la côte californienne. Chaque soir, les auditeurs l'appellent pour demander la diffusion d'un disque de leur choix. Un métier privilégié pour faire des conquêtes. C'est à cette occasion qu'il fait la connaissance d'une jeune femme. Dave va vite déchanter quand il se rend compte qu'il est tombé sur une psychopathe qui s'accroche à lui alors qu'il n'a pas du tout l'intention de s'investir dans une relation durable.

Alors que l'histoire semble banale, « Un Frisson dans la Nuit » est un film absolument génial. Un film à suspense dont la tension s'accroît au fur et à mesure que l'histoire avance. Je ne vais pas m'étendre pour en parler. Les sites consacrés au cinéma existent pour ceux qui veulent en savoir davantage sur ce film. Pour se faire une idée, j'invite à voir le trailer sauf si vous préférez découvrir le film sans ne rien savoir des scènes qu'il contient.

Je précise que le film témoigne de la passion de Clint Eastwood pour le jazz. Quelques années plus tard, il réalisera « Bird », un film sur la vie du saxophoniste Charlie Parker. Le titre original - « Play Misty for Me », fait référence à « Misty », une chanson du pianiste de jazz Errol Garner (le nom du personnage joué par Clint Eatswood n'est sans doute pas un hasard). « Misty » est justement la chanson dont la jeune femme psychopathe demande la diffusion dans l'émission de Dave.




Dernière édition par saint-hellys le 11 Fév , 2010 0:29 am gmt +0000; édité 1 fois
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    TokiNoWa - Index du Forum -> Le bar de l'équipage Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4 ... 26, 27, 28  Suivante
Page 3 sur 28

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Qui est en ligne ?
Qui est en ligne ? Il y a en tout 59 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 59 Invités   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 352 le 04 Avr , 2019 0:12 am gmt +0000
Utilisateurs enregistrés: Aucun
en tchat    [ Login pour se joindre au tchat ]
Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes


Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Watcha Inside - Hébergement par enix
-
TokiNoWa pour tous les fans de Leiji Matsumoto et son oeuvre : Albator et Tochiro : Albator 78 (Uchu Kaizoku Captain Harlock) L'Atlantis de ma jeunesse (Waga Seishun no Arcadia) Albator 84 (Mugen Kido SSX) Cosmowarrior Zero Harlock Saga Endless Odyssey Gun Frontier, Maetel et Tetsuro : Galaxy Express 999 (GE999) Maetel Legend Space Symphony, Galaxy Railways, Emeraldas : Queen Emeraldas, Submarine Super 99, Yamato, Starzinger (SF Saiyuki Starzinger), Danguard A (Wakusei robot Danguard Ace), Interstella 5555...
 
© 2003-2199 TokiNoWa / Watcha - Leiji Matsumoto / Kodansha / Toei - All Rights Reserved Contactez-nous !