Nécrologie
Aller à la page 1, 2, 3 ... 12, 13, 14  Suivante
 
Répondre au sujet    TokiNoWa - Index du Forum -> Le bar de l'équipage
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Yoki
Poète machine


Inscrit le: 24 Fév 2003
Messages: 749
Localisation: Bruxelles, Belgique

MessagePosté le: 02 Juil , 2004 23:48 pm gmt +0000    Sujet du message: Nécrologie Répondre en citant

Marlon Brando vient de décéder. Agé de 80 ans.



L'acteur fétiche du grand Elia Kazan vient de s'éteindre. Beaucoup de gens le considéraient comme le premier, et sans doute le plus grand, acteur moderne (méthode de l'Actor's Studio). Il crevait l'écran dans tous ses films, mêmes ceux qui ont bcp vieilli (comme les Kazan : Tramway nommé désir, Viva Zapata) ou dans les plus récents (où il n'était pas au mieux de sa forme, pour rester élégant). Je l'ai vu notamment en Marc-Antoine dans Jules César (Mankievicz), dans L'Homme à la peau de Serpent, Les Révoltés du Bounty, La poursuite impitoyable (avec Robert Redford), Dernier tango à Paris, en Vito Corleone dans Le Parrain (de Coppola), Superman (où il a touché un cachet faramineux, parait-il), en colonel Kurtz dans Apocalypse Now... Inoubliable Johnny dans L'Equipée Sauvage également.



Marlon Brando, l'un des derniers monstres sacrés d'Hollywood, est décédé jeudi à l'âge de 80 ans à Los Angeles d'une embolie pulmonaire. Récompensé par deux Oscars, pour ses performances dans "Sur les quais" d'Elia Kazan (1954) et "Le Parrain" de Francis Ford Coppola (1972), l'acteur au physique imposant a interprété avec aisance les rôles les plus contrastés. Né le 3 avril 1924 à Omaha (Nebraska) d'une mère comédienne, Marlon Brando fuit à 20 ans la brutalité de son père alcoolique pour rejoindre New York et s'inscrire aux cours de l'Actor's Studio. Dirigé par Elia Kazan, il brûle les planches en 1947 à Broadway, dans "Un Tramway nommé Désir". Il explose dans "Sur les quais" (1954) de Kazan après avoir été révélé au monde entier par le film "Un tramway nommé désir" (1951). Il tourne pour la dernière fois en 2001 dans "The Score".

Fiche allocine
Revenir en haut
wariuszero
Tokinowiens honorable


Inscrit le: 03 Mar 2003
Messages: 1747
Localisation: Antares

MessagePosté le: 02 Juil , 2004 23:58 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

le journée etait si belle,j'ai eu l'immense chance de voir certains membres du webring,de voir Kanemori.
ce bonheur ne pouvait pas durer eternelement,a mon retour au bercail j'ai appris avec douleur que le Parrain s'est eteint.
Revenir en haut
Yoki
Poète machine


Inscrit le: 24 Fév 2003
Messages: 749
Localisation: Bruxelles, Belgique

MessagePosté le: 04 Juil , 2004 23:38 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

A part Larry King sur Cnn, je n'ai vu aucun hommage à Marlon Brondo (ou alors, c'était en pleine nuit !). C'était une légende, du niveau de Marilyn Monroe ou Greta Garbo, et sans doute le plus grand acteur de tous les temps (quand j'ai revu le discours de Marc-Antoine dans Jules César, brrr... j'en ai eu des frissons). Toutefois, hier Tcm (Belgique) a programmé les Révoltés du Bounty (un film sans cesse descendu par la critique, le début de la fin pour Brando, son plus mauvais rôle etc. : je ne suis pas d'accord, on ne voit que lui, il est formidable, réaliste (sauf l'accent anglais) dans son personnage tandis que Gable jouait surtout de son charme, et Howard est un Bligh encore plus détestable que Charles Laughton : quant à tout le reste, musique, costumes... c'est du grand spectacle). C'était l'un des films favoris de mon grand-père, ils nous en parlait tout le temps, pouvait nous raconter tout le film, mais il parlait sans doute de la version avec Clark Gable ou de celle avec Errol Flynn...

Arrow L'Equipée Sauvage (The wild One) : maintenant sur France 2
Revenir en haut
captain jack
Tokinowiens de Rametal


Inscrit le: 31 Mar 2003
Messages: 3100

MessagePosté le: 07 Juil , 2004 1:18 am gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

J’ai regardé de nouveau avec un grand plaisir L’ Equipée Sauvage avec Marlon BRANDO et cela faisant longtemps que je ne l’avais vu mais on peut regretter que ce soit toujours les mêmes films que l’on connaît qui sont rediffusés. Cela serait sympa de nous faire découvrir des films jamais diffusés à la TV même si ce ne sont pas les meilleurs, ils peuvent être intéressant. Cela m’aurait plu de voir par exemple The Youngs Lions (1958) de Edward DMYTRYCK où Marlon BRANDO jouait au coté de Montgomery CLIFT, Dean MARTIN et Lee Van CLEEF ou encore dans Teahouse of August Moon (1956) où il jouait auprès de Glen FORD avec également l’actrice japonaise KYO Machiko qui avait joué quelques années plus tôt dans Rashomon de KUROSAWA Akira. Dans ce film il y avait également l’acteur NIGAMI Jun qui joua dans la série Ultraman, mais aussi l’actrice KIYOGAWA Nijiko (décédé il y a 2 ans à 90 ans) qui avait prêté sa voix pour un personnage du film Pompoko de TAKAHATA Isao.

Dans le genre film culte comme L’Equipée Sauvage, j’ai vu lundi sur Arte Zabriskie Point (1970) d’ANTONIONI. Je n’avais jamais eu l’occasion de voir ce film. Il est très beau à suivre, un peu comme Easy Ryder c’est d'ailleurs un road-movie sur fond de contestation estudiantines (ou le contraire) avec une bande originale signée Pink Floyd, les Stones, le Grateful Dead ... On peut y voir dans un tout petit rôle Harrison FORD mais il n’est pas crédité. Il repasse le 11 juillet à 0h35. D’ailleurs Arte diffuse cet été pas mal de film culte des années 70.

http://www.arte-tv.com/fr/semaine/244,year=2004,week=28,day=3,broadcastingNum=436224.html

D’ailleurs Arte diffuse cet été pas mal de film culte des années 70.

http://www.arte-tv.com/fr/cinema-fiction/le-cinema-des-annees-70/565526.html
Revenir en haut
Hellwing
Poète de l'espace


Inscrit le: 03 Mar 2003
Messages: 597
Localisation: Village Oboro

MessagePosté le: 09 Juil , 2004 17:12 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Je profite de cette rubrique pour causer d'un acteur dont je ne m'etonne que personne en cause: Jean Lefebvre, mort d'une crise cardiaque Ce matin (je croit).

Je sais pas trop quoi mettre sauf que j'ai bien hier avec "Ne nous fachons pas" en pensant a lui comme un vivant.

Enfin, ainsi va la vie
(c'est beau ce que je viens de dire lol)
Revenir en haut
wariuszero
Tokinowiens honorable


Inscrit le: 03 Mar 2003
Messages: 1747
Localisation: Antares

MessagePosté le: 09 Juil , 2004 19:01 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

justement ce matiin etait rediffusé les revolté du Bounty sur TCM c'est la premiere fois que j'ai eu l'oaccsion de voir ce film et je le conseille vivement a ceux qui ne l'ont pas encore vu.
Revenir en haut
captain jack
Tokinowiens de Rametal


Inscrit le: 31 Mar 2003
Messages: 3100

MessagePosté le: 09 Juil , 2004 23:37 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Comme Hellving, en regardant Ne nous fâchons pas (comme des Tontons flingueurs je ne m'en lasse pas), je me suis dit en voyant Lino Ventura et Michel Constantin ensemble que Jean Lefèbvre, lui, était encore de ce monde. Ce matin j’apprends qu’il est décédé. Ainsi va la mort qui dissipe en quelques secondes toute une existence. On est bien peu de choses et encore ...
Revenir en haut
captain jack
Tokinowiens de Rametal


Inscrit le: 31 Mar 2003
Messages: 3100

MessagePosté le: 12 Juil , 2004 8:51 am gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Comme je ne regarde pas la télé en ce moment excepté quelques films, je me demandais s'il y avait eu un hommage rendu sous forme d'un documentaire par exemple sur ce grand homme de télévision que fut Mr Georges DECAUNE (je l'ai vu dans le documentaire présenté par CHABROL sur l'histoire de la télésion consacré ce week-end aux emissions jeunesses) Il accompagna dans les années 50 ou 60 un grand nom de l'aventure polaire Mr Paul EMILE-VICTOR.
Revenir en haut
Yoki
Poète machine


Inscrit le: 24 Fév 2003
Messages: 749
Localisation: Bruxelles, Belgique

MessagePosté le: 19 Juil , 2004 19:11 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

captain jack a écrit:
j’ai vu Zabriskie Point (1970) d’ANTONIONI. Je n’avais jamais eu l’occasion de voir ce film. Il est très beau à suivre, un peu comme Easy Ryder c’est d'ailleurs un road-movie sur fond de contestation estudiantines (ou le contraire) avec une bande originale signée Pink Floyd, les Stones, le Grateful Dead ... On peut y voir dans un tout petit rôle Harrison FORD mais il n’est pas crédité. Il repasse le 11 juillet à 0h35. D’ailleurs Arte diffuse cet été pas mal de film culte des années 70


A lire le résumé, je suis à peu prêt persuadé de l'avoir vu sur Tcm il y a un an ou deux, sans savoir ce que c'était (comme pour Blow-Up, mais pour ce dernier j'avais vérifié à la fin). C'est dommage, j'ai raté les rediffusions sur Arte.

Hollywood s’est toujours intéressé aux talents étrangers. Ernst Lubitsch, Fritz Lang, Victor Sjöstrom, F.W. Murnau, Alfred Hitchcock commencèrent leur carrière cinématographique dans leurs pays d’origine et la continuèrent avec génie aux États-Unis. Le succès de Blow-Up incita les dirigeants de la Metro-Goldwyn-Mayer à donner carte blanche à Antonioni, cette confiance se traduisant déjà par un budget de trois millions de dollars mis à la disposition du cinéaste italien. Le tournage eut lieu dans le plus grand mystère. Antonioni choisit comme vedettes deux inconnus et Zabriskie Point est un témoignage fulgurant sur l’Amérique de la fin des années soixante. Les étudiants y sont au bord de la révolution. Policiers et étudiants s’affrontent violemment sur les campus et contrairement à ce qui se passe en Europe, les uns et les autres n’hésitent pas à ouvrir le feu. Antonioni décrit donc une Amérique en feu dans laquelle on achète une arme comme un paquet de cigarettes et où voler un avion semble un jeu d’enfant. A côté de cette Amérique bouillonnante, Antonioni choisit la Vallée de la mort, célèbre pour ses paysages désertiques. Ce choix est un symbole : c’est le retour à la terre américaine, sauvage et intacte, et c’est aussi un hommage à l’un des plus grands metteurs en scène américains Erich von Stroheim qui y situa la fin de son film Les Rapaces. Dans ce cadre aussi particulier, un couple dépouillé, physiquement et intellectuellement, va vivre une passion sans retenue, créant subitement autour de lui ses propres fantasmes.

http://www.arte-tv.com/i18n/content/tv/communities/C3-cinema_20and_20fiction/03-Dossier/2004.06.24__WildeSiebziger/99__Images/01__07__zabriskipoint__01.jpg/566928,property=imageData.jpg
Deux jeunes contestataires vivent une liaison amoureuse tout en essayant d’échapper à la police. L’une des oeuvres majeures d’Antonioni qui décrit une jeunesse américaine en pleine crise existentielle.

Tandis que la contestation grandit dans les milieux universitaires de Los Angeles, Mark achète un revolver et accompagne un de ses amis vers l’entrée du campus. Il est témoin d’une fusillade au cours de laquelle un étudiant noir est abattu par un policier. Mark s’apprête à riposter, mais quelqu’un tire avant lui. Le policier est tué. Craignant d’être poursuivi pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Mark s’enfuit en volant un petit avion de tourisme. C’est alors qu’il rencontre Daria, secrétaire et maîtresse d’un riche promoteur immobilier…

Au bord de l’explosion
Après Blow up, Zabriskie point est le second film d’Antonioni tourné hors d’Italie. Cette fois, le cinéaste s’embarque pour les États-Unis, mais le rêve américain se transforme rapidement en cauchemar. Le bras de fer avec les producteurs (qui critiquent le scénario et le non-professionnalisme des acteurs), les difficultés de tournage dans la Vallée de la mort et l’échec commercial du film feront de Zabriskie point l’un des plus grands gouffres financiers de l’histoire du cinéma. Reste une oeuvre majeure de la contreculture. Tout en examinant avec une précision quasi documentaire l’évolution d’une société partagée entre l’innocence, la rébellion et la loi du marché, Antonioni nous entraîne au coeur de la mythologie underground américaine, nourrie de violence, de passion, de sexe et de liberté. Servi par d’excellents acteurs amateurs et une fabuleuse bande son – un étonnant mélange de musique abstraite, de solos de guitare exubérants et de rock psychédélique que le cinéaste a travaillé jusqu’à l’obsession –, Zabriskie point fait l’effet d’une véritable déflagration cinématographique. À l’image de la scène finale, désormais mythique, où une maison explose au ralenti.
Revenir en haut
captain jack
Tokinowiens de Rametal


Inscrit le: 31 Mar 2003
Messages: 3100

MessagePosté le: 20 Juil , 2004 8:42 am gmt +0000    Sujet du message: Jacques Seiler Répondre en citant

Jacques SEILER est décédé le 1er avril de cette année. Je viens de l’apprendre il y a peu. Je m’étais justement replongé il y a quelques semaines dans la série télévisée des Nouvelles Aventures de Vidocq (1971) où il jouait le rôle de Desfossés auprès de Claude BRASSEUR dans le rôle lui de l’ancien bagnard devenu chef de la sûreté. Un Vidocq plus léger que l’original, ce qui a donné une série très agréable et amusante à suivre.

La première fois que j’ai vu Jacques SEILER dans cette série, j’étais très jeune, c’était peut-être avant la première diffusion d’Albator 78 et je ne devais pas tout capter de cette série comme le rapport amoureux sado-masochiste de Vidocq et de Madame la baronne de Saint-Gely mais la trombine de Jacques SEILER m’avait assez impressionné avec son crâne chauve et son visage un peu effilé. De plus j’y trouvais un goût prononcé de mystère avec ces étranges chapeaux, les hauts-de-forme.

Jacques SEILER avait déjà interprété le rôle de Desfossés dans la première série de 1967 des Aventures de Vidocq avec Bernard NOEL. La musique de cette première série avait été composée par Serge GAINSBOURG et ce dernier avait même fait une apparition dans le 4ème épisode.

Au cinéma Jacques SEILER était apparu dans de nombreux films notamment ceux des Charlots dans les années 70 mais son talent se fera sur les planches au théâtre où il fut comédien mais aussi metteur en scène. Il mit en scène par exemple quatre œuvres de l’écrivain Robert PINGET.
Il joua dans l’Opéra des Gueux avec Catherine ROUVEL
Il retrouva Danièle LEBRUN (la baronne de Saint-Gely) dans les Exercices de style de Raymond QUENEAU.

Un petit site très sympa sur la deuxième série de Vidocq, avec les acteurs et réalisateurs et même des extraits des dialogues qui étaient vraiment plein d’un certain humour.

http://perso.club-internet.fr/vatzhol/vidocqacteurs.html

Jacques SEILER est décédé d’un cancer (1928-2004).
Revenir en haut
Yoki
Poète machine


Inscrit le: 24 Fév 2003
Messages: 749
Localisation: Bruxelles, Belgique

MessagePosté le: 23 Juil , 2004 8:21 am gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Jerry Goldsmith (le compositeur du thème des séries de Star Trek, Planète des Singes, Les Waltons ou Perry Mason, et de films comme Total Recall, Gremlins ou Alien, ainsi que Logan's Run/Age de cristal ou le Disney Mulan)

Je viens d'apprendre le décès du comédien et chanteur Serge Reggiani (interprète de Moustaki e.a.).

Sacha Distel, chanteur à la voix agréable, est lui aussi décédé. Confused
Revenir en haut
Hibiki Kun
pirate mémorable


Inscrit le: 02 Avr 2004
Messages: 272
Localisation: Gormenghast

MessagePosté le: 23 Juil , 2004 12:13 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Le chanteur Serge Reggiani, 82 ans,

est mort dans la nuit de jeudi à vendredi d'un arrêt cardiaque à son domicile parisien, a annoncé vendredi son assistante (bien son assistante) Liliane Bouc.Né le 2 mai 1922 à Reggio d'Emile (Italie), Serge Reggiani était arrivé en France à l'âge de 8 ans avec sa famille. Il a mené une carrière de chanteur et d'acteur, et a notamment tourné dans "Casque d'or", de Jacques Becker, avec Simone Signoret.Parmi ses chansons mythiques figuraient "Le Barbier de Belleville", "Ma Liberté", "Les Loups", "Sarah" ou encore "Le Déserteur".Au cinéma, il a tourné avec de grands réalisateurs comme Visconti ("Le Guépard") ou Claude Sautet ("Vincent, François, Paul et les autres").
Revenir en haut
captain jack
Tokinowiens de Rametal


Inscrit le: 31 Mar 2003
Messages: 3100

MessagePosté le: 23 Juil , 2004 13:21 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

C'est trop marrant d'entendre les personnes réagir sur la mort d'une personne qui vient de disparaitre. Je viens d'entendre pour Sacha Distel, un truc du genre ... c'est vraiment un sale truc qui vient de lui arriver ... j'étais plier en deux, c'est clair qu'il ne risque pas de lui arriver grand chose maintenant.

Désolé pour cet excès de joie dans ce post

Que tout cela est bien triste.
Revenir en haut
Hellwing
Poète de l'espace


Inscrit le: 03 Mar 2003
Messages: 597
Localisation: Village Oboro

MessagePosté le: 23 Juil , 2004 14:37 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

C'est quand meme incroyable le nombre de personne celebre morte ces derniers temps.
SI ça continue on va avoir un ete aussi meurtrier que l'année derniere.
PAr contre, ça ne sera pas a cause du temps (ici au centre, il fais plus lourd que chaud et le soleil se cache derriere les nuages).
Revenir en haut
wariuszero
Tokinowiens honorable


Inscrit le: 03 Mar 2003
Messages: 1747
Localisation: Antares

MessagePosté le: 23 Juil , 2004 20:27 pm gmt +0000    Sujet du message: Répondre en citant

Pour Sacha Guitry c'est vraiment dommage qu'un chanteur ,une personne meurt mais je vous avouerais ne pas etre un adepte du style.
Par contre pour Reggiani je suis tres attristé j'ai decouvert ce personnage y a 5 ans et je me suis attaché a ce grand chanteur.
j ai un am qui s'amusé a dire que c'etait inhumain que d'ecouter une chanson de Reggiani en entier,ca fout trop le cafard,a la fin t'as des envies de suicide. Crying or Very sad
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Répondre au sujet    TokiNoWa - Index du Forum -> Le bar de l'équipage Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3 ... 12, 13, 14  Suivante
Page 1 sur 14

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum
Qui est en ligne ?
Qui est en ligne ? Il y a en tout 54 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 54 Invités   [ Administrateur ]   [ Modérateur ]
Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 584 le 06 Oct , 2020 14:36 pm gmt +0000
Utilisateurs enregistrés: Aucun
en tchat    [ Login pour se joindre au tchat ]
Ces données sont basées sur les utilisateurs actifs des cinq dernières minutes


Powered by phpBB © phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Watcha Inside - Hébergement par enix
-
TokiNoWa pour tous les fans de Leiji Matsumoto et son oeuvre : Albator et Tochiro : Albator 78 (Uchu Kaizoku Captain Harlock) L'Atlantis de ma jeunesse (Waga Seishun no Arcadia) Albator 84 (Mugen Kido SSX) Cosmowarrior Zero Harlock Saga Endless Odyssey Gun Frontier, Maetel et Tetsuro : Galaxy Express 999 (GE999) Maetel Legend Space Symphony, Galaxy Railways, Emeraldas : Queen Emeraldas, Submarine Super 99, Yamato, Starzinger (SF Saiyuki Starzinger), Danguard A (Wakusei robot Danguard Ace), Interstella 5555...
 
© 2003-2199 TokiNoWa / Watcha - Leiji Matsumoto / Kodansha / Toei - All Rights Reserved Contactez-nous !